Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Dimanche votez pour une démocratie multicolore!... Votez Najat Vallaud-Belkacem...

16 Juin 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Politique

Résultat de recherche d'images pour "najat vallaud belkacem villeurbanne"
 
Emmanuel Macron, à l'issue du premier tour des législatives 2017, a déjà obtenu la majorité absolue.
 
Dimanche, lors du second tour, les abstentionnistes peuvent amortir le choc d'une victoire légitime, incontestable mais donnant au groupe "La République En Marche" un pouvoir hégémonique et sans partage. Sans plus aucun débat possible.
 
C'est en votant à gauche que la démocratie retrouvera ses couleurs: celles du clivage nécessaire, de la confrontation des idées, de la différence tout simplement.
 
La France, contrairement à ce que répète en boucle les candidats LREM, a besoin de clivages. Qui n'ont en aucun cas disparu.
 
La 6e circonscription de Villeurbanne verra s'affronter un candidat "En Marche" et une candidate résolument de gauche, socialiste, fidèle à ses valeurs et qui n'a pas choisi la ligne "floue" de quelques-uns: Najat Vallaud-Belkacem.
 
J'appelle les villeurbannaises et villeurbannais, électeurs du premier tour et surtout les abstentionnistes, à lui apporter massivement leur soutien dimanche!
 
Voilà pourquoi:
    
1- La candidature de Najat Vallaud-Belkacem est ancrée à gauche, une gauche réaliste et solide, fière de ses valeurs. Une gauche  actrice et concrète, une gauche engagée sur le terrain du changement visible pour les publics qu’elle défend. 
 
2- Najat Vallaud-Belkacem, c'est l’éthique irréprochable, le sens clair, l’identité politique connue, sans tricherie, sans effet de manches face à un candidat "En Marche" imposé. Un candidat, Bruno Bonnell, dont nul ne peut prévoir les votes une fois installé dans l'hémicycle du Palais Bourbon. Sera-t-il électron libre ou clône d'Emmanuel Macron appuyant systématiquement en bon soldat sur le bouton POUR lorsqu'il s'agira de voter les lois?
 
Najat Vallaud-Belkacem,  c’est la clarté – clarté des valeurs, du combat, du parcours, celle qui jamais n'a changé de route au gré des opportunités.
 
Face à ce souci de rectitude et de loyauté, face à un projet pour Villeurbanne et ses habitants, monsieur Bonnell propose un CV, un parcours professionnel. Tout cela ne dit rien des valeurs politiques d’une personne. Avoir fait fructifier - pas toujours d'ailleurs - une entreprise, cela ne dit pas comment votera le candidat En Marche sur l’état d’urgence, sur les libertés publiques, sur la protection des retraités, des salariés, sur l'éducation. 
 
3- Najat Vallaud-Belkacem, c'est la certitude de retrouver la nécessaire opposition par le débat d'idées, la confrontation et la comparaison des projets. Une opposition réfléchie et responsable.
 
Comme me le disait très récemment Cécile Alduy et contrairement à ce que disent et redisent les candidats "En Marche", les clivages sont nécessaires. Ni dépassés, ni "vintage". La gauche et la droite existent et c'est heureux!  La recomposition politique en cours n’effacera pas la nécessité de faire des choix difficiles, de décider, et donc de choisir certaines priorités plutôt que d’autres, de mettre certaines valeurs au-dessus d’autres. Décider, c’est trancher. On ne tranche pas, on ne décide pas avec des “en même temps”.
 
Que penseriez vous d'une petite amie que vous venez de demander en mariage et qui vous répondrait:  “Oui, mais en même temps… non"?
 
Être député c'est poser et défendre des valeurs fortes et des solutions concrètes. Ce n'est pas se contenter de répéter en boucle un discours "macronien" caractérisé par le flou devenu arme du mensonge!
 
L’abstention record constaté dimanche dernier vient justement de la confusion: on ne sait plus pour qui on vote, tout est trouble, vague. Cela veut dire quoi un "candidat En Marche”? Nul ne sait: chèque en blanc à des inconnus dont on ne connait ni les valeurs, ni le passé, ni parfois la droiture. 
 
Dans le pays de Montesquieu l’Assemblée Nationale est le contre-pouvoir législatif face à l’exécutif. Contre-pouvoir qui doit représenter la nation toute entière, tous ses territoires, tous ses enfants, tous ses citoyens, toute la gamme des opinions politiques.
 
Le "dégagisme" voulu, presque théorisé par le candidat Macron n'a pas "dégagé" les partis traditionnels.
 
Il est en train, si l'on ne procède pas dimanche à un rééquilibrage des forces politiques, de dégager la démocratie.
 
Dimanche votez pour les candidats de gauche!
 
Dimanche, votez pour une Assemblée Nationale multicolore et espace de débats!
 
Dimanche, à Villeurbanne, votez Najat Vallaud-Belkacem!
 
Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0