Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Pédagogies alternatives : écoles modernes, écoles d’élite ou écoles farfelues ? (Videos)

29 Juillet 2017 , Rédigé par Public Senat Publié dans #Education, #Pédagogie

Les pédagogies alternatives se développent au  lendemain de la Première Guerre Mondiale pour former une nouvelle élite,  un homme meilleur. Mais elles échouent à s’imposer. Aujourd’hui à la  marge du système éducatif français, elles connaissent pourtant un regain  d’intérêt certain. Entre attirance et mise au ban, les invités d’Un  monde en docs éclairent la place de ces pédagogies un peu différentes  dans un système éducatif très normalisé.

Montessori, Freinet, Steiner, Niell… Ces pédagogies aujourd’hui à la mode datent de l’entre-deux-guerres et depuis une centaine d’années, elles continuent d’exister dans la sphère éducative, sans avoir été adoptées par l’Éducation Nationale. Laurent Gutierrez, historien, spécialiste en sciences de l’éducation à l’Université de Rouen, confirme : « L’histoire du mouvement de l’éducation nouvelle nous apprend que ces pédagogies alternatives se sont essentiellement développées en périmètre de l’institution scolaire ». Il y a bien eu quelques tentatives pour imposer des pédagogies dites « actives » avec Jean Zay ou le plan Langevin-Wallon après la Deuxième Guerre Mondiale (par opposition aux pédagogies « passives » où l’élève reçoit la leçon dispensée par le professeur), « mais elles ont été fragiles et n’ont pas perduré ». Si elles ne sont pas devenues la norme, ces pédagogies n’ont pas pour autant disparues. Elles ont, d’une part, réussi à infuser dans le système classique, en influençant les méthodes utilisées par les professeurs, et d’autre part, elles continuent à exister dans le privé. Cette présence marginale peut étonner vu de l’étranger. Peter Gumbel, journaliste anglophone a porté son attention sur différents systèmes éducatifs et il pointe du doigt cette spécificité française : « En France, Montessori est quelque chose de privé, pour une élite. Si vous allez aux États-Unis, vous trouverez des écoles publiques, environ 300. D’autres pays ont même pu intégrer d’autres pédagogies au sein du système ». En France, scolariser son enfant dans une école Montessori coûterait quand même entre 5 000 et 8 500 euros à l’année, ce qui a valu à certains établissements le surnom d’écoles des enfants du CAC 40.

(...)

Aurélie Daffas

A retrouver dans son intégralité ci-dessous

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :