Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Macron/Education: des mesures très éloignées des grands et urgents enjeux de l'école...

6 Mai 2017 , Rédigé par Liberation Publié dans #Education, #Politique

Macron/Education: des mesures très éloignées des grands et urgents enjeux de l'école...

(...)

Education La rentrée scolaire pourrait être un peu agitée, surtout dans les écoles primaires. Macron veut donner le choix aux communes, en concertation avec les écoles de la ville, de continuer d’appliquer ou non la fameuse réforme des rythmes scolaires, généralisée depuis la rentrée 2014. Un décret pourrait être publié dans le courant de l’été, pour une application théorique dès septembre. Les communes auraient alors le choix de conserver le rythme de quatre jours et demi de classe, en continuant de proposer - ou pas - les activités périscolaires. Ou bien revenir à la semaine de quatre jours. Autre changement rapide annoncé, mais aux conséquences plus circonscrites : dans les écoles des quartiers les plus défavorisés (les REP +), les classes de CP seront dédoublées dès la rentrée : les effectifs ne dépasseront donc pas douze élèves. Cette mesure, phare dans son programme, sera ensuite étendue aux CP et CE1 de toutes les écoles classées REP et REP +. Macron veut aussi donner plus de souplesse aux établissements dans l’application de la réforme du collège. Un arrêté, pris d’ici l’été, permettra aux équipes de s’organiser dès septembre, comme elles l’entendent, les 20 % de l’emploi du temps des élèves jusqu’ici balisé pour monter des projets pluridisciplinaires. A la place, ils pourront choisir de mettre en place des parcours bilangues ou des cours de latin et de grec.

(...)

Dominique Albertini, Marie Piquemal, Renaud Lacadre, Nathalie Raulin

A lire dans son intégralité ci-dessous

Commentaire

Outre la quasi impossibilité matérielle, financière et humaine de "dédoubler les CP/CE1 (les CE2 constitutifs du cycle 2 sont étrangement oubliés. Pourquoi?), l'organisation hebdomadaire des semaines à l'école primaire revient - une fois de plus - sur le tapis.

Etait-ce nécessaire? Non.

Un décret serait publié dans le courant de l'été si Emmanuel Macron est élu dimanche .

Cet arrêté autoriserait les communes, en concertation avec les écoles, à revenir sur la semaine de 4,5j.

- soit 4,5j avec ou sans activités périscolaires;

- soit 4j sans activités périscolaires (et évidemment licenciement massif des personnels embauchés).

Le principal argument des opposants aux 4,5j est toujours le même:

"Les enfants sont plus fatigués".

Or:

- aucune étude scientifique n'en apporte la preuve;

- la France, en revenant à 4j, serait le SEUL pays au MONDE à travailler ainsi.

Y aurait-il un micro-climat au-dessus de notre pays qui épuiserait nos malheureux chérubins?

Travailler 4j est une aberration pédagogique. Mais cela doit bien arranger quelqu'un...

Les adultes sans doute...

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0