Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Jean-Michel Blanquer ou une accumulation d'échecs...

18 Mai 2017 , Rédigé par Le café pédagogique Publié dans #Education, #Politique

Résultat de recherche d'images pour "echec et mat"

2006, Jean-Michel Blanquer a pour modèle un certain Gilles de Robien qui tentera d'imposer la méthode syllabique d'apprentissage de la lecture. Alors que cette dernière est déjà majoritairement utilisée en CP. Cet épisode sèmera le trouble dans l'esprit des parents persuadés que la méthode globale est utilisée et qu'elle est responsable, seule, des difficultés de leurs enfants

2009, Il est choisi par Luc Chatel pour devenir directeur de l'enseignement scolaire (Dgesco). C'est pendant cette période qu'il croise la route de celles et ceux qui l'accompagnent encore aujourd'hui. Tous opposés à la notion de compétences et utilisant le terme péjoratif "pédagogistes" pour dénoncer ces enseignants qu'ils détestent.

2009 - 2012, Jean-Michel Blanquer est le numéro deux de l'éducation nationale.

Il est à la manoeuvre des 80 000 suppressions de postes d'enseignants:

- la scolarisation des moins de 3 ans en subira de terribles effets;

- Les Rased ont subi une quasi disparition;

- La formation des futurs enseignants se réduit - c'est véridique - à un DVD offert - quelle audace! - par le ministère;

- Le département 93, très populaire, voit se fermer de très nombreuses classes.

Dans L'Express en janvier 2017:

" On ne doit plus se focaliser uniquement sur le nombre de postes créés, mais sur le nombre d'heures globales disponibles et la présence physique des enseignants dans les établissements... La création de postes pose plus de problèmes qu'elle n'en résout... L'idée est d'avoir un volume horaire garanti à l'échelle nationale en français et en mathématiques et fonctionner ensuite en laissant une autonomie accrue aux équipes pédagogiques pour fixer elles-mêmes la dotation horaire pour les autres matières"...

Les années Chatel voient les fonds sociaux destinés aux lycéens pauvres divisés par deux.

Mais le budget des classes préparatoires dont les élèves sont notoirement plus privilégiés est doublé.

Les élèves socialement défavorisés sont donc toujours les mois bien "servis".

Pour ceux-là, JM Blanquer imagine les "internats d'excellence".

On sélectionne des élèves "méritants" issus des quartiers populaires .

Résultats?

- stigmatisation et  difficultés scolaires des quartiers populaires qui s'accroissent;

- coût ruineux;

- rentabilité pédagogique nulle.

JM Blanquer appliquera les nouveaux programmes de 2008. Un échec total qui laissera un goût amer aux enseignants.

Il est le champion des "évaluations nationales remontantes à l'école primaire". (dispositif inscrit au programme 2017.  Leur objectif  était en fait d'évaluer chaque enseignant en fonction des résultats des élèves. Un scandale "magnifique".

Résultat global:

- effondrement du niveau des jeunes Français.

- 2006-2012, PISA montre une nette dégradation dans toutes les disciplines évaluées.

- Les évaluations Depp, contrairement à la DGESCO dirigé par JM Blanquer, donnent les mêmes résultats.

                                        _____________________________________

Résumé du billet à lire dans sa totalité ci-dessous

Partager cet article

Repost 0