Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Interdire le smartphone au collège : une mesure difficile à mettre en place?... + commentaire...

6 Mai 2017 , Rédigé par VousNousIls Publié dans #Education, #Politique

Résultat de recherche d'images pour "interdiction telephone portable lycee"

EXTRAIT

Emmanuel Macron veut interdire l’usage des téléphones portables "dans l’enceinte des écoles primaires et des collèges". Mais cette mesure est-elle si facilement applicable ?

Dans son programme pour l’éducation, Emmanuel Macron souhaite « interdire l’usage des téléphones portables dans l’enceinte des écoles primaires et des collèges ». Pour le candidat d’En Marche, qui affrontera Marine Le Pen le 7 mai lors du second tour de l’élection présidentielle, cette mesure devrait permettre d’améliorer le climat scolaire « en donnant aux professeurs les moyens d’enseigner, dans le respect et la sérénité », et de « garantir un environnement serein pour la transmission des savoirs ».

Ainsi, écrit-il dans sa lettre ouverte aux enseignants, les téléphones portables « sont une source d’interruptions intempestives dans les apprentissages ».  D’après une étude de la London School of Economics, l’utilisation du téléphone portable en cours nuirait à la concentration (en particulier des élèves en difficulté), et lorsque le smartphone est banni, les résultats scolaires seraient meilleurs. Et selon Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN, le syndicat des chefs d’établissement, les sonneries ou l’utilisation sans autorisation en classe d’un appareil mobile représentent « entre un tiers et la moitié des sanctions infligées dans les collèges ».

« La loi n’interdit pas leur usage dans les établissements »

Pour Emmanuel Macron, « à l’autorité des professeurs et des chefs d’établissements, dont l’attention doit être tout entière tendue vers l’élaboration d’un cadre propice au travail de tous, doit faire écho l’autorité des parents et leur soutien aux professeurs dans l’application de cette interdiction. »

Pour autant, le candidat centriste ne rentre pas dans les détails de la mise en oeuvre de cette réforme. Est-celle facilement applicable ? Valérie Sipahimalani, secrétaire générale adjointe du Snes-FSU, ne cache pas son scepticisme, et déplore une « méconnaissance de la réglementation » chez Emmanuel Macron. Ainsi, nous explique-t-elle, l’utilisation des smartphones est déjà interdite dans les collèges et les écoles durant les cours, comme le précise le code de l’éducation.

« La loi n’interdit pas leur usage dans les établissements : c’est du ressort du règlement intérieur », note Valérie Sipahimalani. Et de rappeler que « les élèves sont équipés par leurs parents, « qui veulent pouvoir joindre leur enfant après la classe, parce que ça les rassure ».

Pour Vincent Le Roy, secrétaire départemental de l’Unsa de l’Indre et Loire, interdire aux élèves d’avoir un portable dans la cour de l’école risque, concrètement, d’être compliqué : « les employés de la vie scolaire ont d’autres choses à faire que la chasse aux smartphones. Et on ne va pas non plus fouiller les sacs des enfants pour vérifier qu’ils n’ont pas de téléphones portables ».

Emmanuel Macron, que nous avons interviewé récemment, remarque : « certains se sont empressés d’objecter que leur interdiction était déjà inscrite dans le code de l’éducation ou dans les règlements intérieurs, mais quelle est la réalité des établissements ? Les devoirs aussi sont interdits à l’école primaire, ont-ils disparu partout pour autant ? » *

(...)

Fabien Soyez

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

* Ce sont les devoirs/maisons écrits et évalués qui sont interdits. Pas les "devoirs à l'école".

Donc Mr Macron va demander l'interdiction EFFECTIVE de ces devoirs/maison écrits en primaire?

Je demande...

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0