Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Education: un diagnostic erroné... Des propositions inquiétantes...

20 Mai 2017 , Rédigé par France Info Publié dans #Education, #Politique

Jean Michel Blanquer : "Besoin d'une réforme qui tourne autour de l'essentiel"

Jean Michel Blanquer,  ancien directeur général de l'enseignement scolaire au ministère de l'Éducation nationale, intervient sur le plateau du Grand Soir 3 pour donner son avis sur la réforme du collège prônée par le gouvernement.

Il reproche notamment la suppression des classes bilangues, des sections européennes et "le sort réservé au latin et grec","autant de coups portés aux spécificités des établissements".

Le directeur général  du groupe Essec explique ensuite qu'il y a deux réformes : "Celle des collèges et celle de la rénovation des programmes". "On avait besoin d'une réforme qui tourne autour de l'essentiel. Il y a maintenant de la confusion autour de ces sujets", déclare-t-il.

Les maths et le français "en socle fondamental"

Enfin, il revient sur les inégalités au collège "qui se développent autour du français et des mathématiques". "C'est le socle fondamental, il faut se concentrer là-dessus et laisser beaucoup de libertés aux collèges sur les autres aspects pour pouvoir s'organiser comme ils l'entendent", conclut-il.

"la suppression des classes bilangues, des sections européennes et "le sort réservé au latin et grec","autant de coups portés aux spécificités des établissements"."

Autant d'erreurs en une phrase, c'est surprenant...

"il y a deux réformes : "Celle des collèges et celle de la rénovation des programmes". "On avait besoin d'une réforme qui tourne autour de l'essentiel. Il y a maintenant de la confusion autour de ces sujets"

Donc c'est bien parti pour la réforme de la réforme. C'est à dire marche arrière toute et libéralisation - traduction:  "désengagement, y compris financier" - de l'Etat.

"inégalités au collège "qui se développent autour du français et des mathématiques". "C'est le socle fondamental, il faut se concentrer là-dessus et laisser beaucoup de libertés aux collèges sur les autres aspects pour pouvoir s'organiser comme ils l'entendent"

Ce gouvernement ne fera pas porter de blouses grises aux élèves. Heureusement!

A leur manière de travailler, c'est une autre histoire...

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0