Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Culture: deux visions chez Le Pen et Macron... Par Cécile Alduy...

7 Mai 2017 , Rédigé par Mediapart - Cecile Alduy Publié dans #Culture, #Politique

Résultat de recherche d'images pour "culture"

EXTRAIT

Marine Le Pen et Emmanuel Macron utilisent parfois les mêmes mots, pour dire des choses radicalement différentes. Leurs propos sur la culture en sont un bon exemple. Ils révèlent une vision nationale et identitaire, quasi ethnique, chez la dirigeante du FN. Ils décrivent la culture comme un outil d'émancipation individuelle chez le candidat d’En Marche!.

« Patriote », « système », « laïcité », « égalité homme/femme » et même « France éternelle », « roman national » ou plus récemment « anti-France » : Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont plus de points – ou de mots – communs que la différence évidente de leurs positions politiques ne le laisserait penser. Mais parlent-ils pour autant la même langue ? Ces mots qu’ils se disputent, disent-ils vraiment la même chose dans la bouche de l’un ou de l’autre ? Le débat de l’entre-deux-tours n’était-il pas voué à tourner au dialogue de sourds, s’ils désignent par les mêmes vocables des concepts hétérogènes ?

Le mot « culture » est un cas d’école. Chacun le brandit comme une valeur fondatrice, sans s’entendre sur sa définition. À travers ce terme se rejoue le conflit fondateur de la philosophie des Lumières, mère de la Révolution, contre la réaction contre-révolutionnaire : s’y lisent deux conceptions historiquement marquées de la place de l’individu dans la société, qui rangent immanquablement Marine Le Pen à droite et Emmanuel Macron à gauche de l’hémicycle. De la culture comme identité nationale léguée par la tradition à la culture comme activité émancipatrice de l’individu, on est en présence de deux visions de l’homme et de son rapport au temps, aux autres, et au politique.

Cela aura peut-être échappé aux commentateurs, mais contre toute attente ce n’est pas la candidate de la « culture française » mais bien Emmanuel Macron qui parle le plus de « culture », et même quatre fois plus que son adversaire[1] du second tour. Marine Le Pen, elle, s’empare des cultures, pour les opposer comme inconciliables, révélant du même coup un sens ethnologique voire ethnique implicite de sa définition de « culture ».

Lors de son grand meeting parisien au Zénith, le 17 avril 2017, elle stigmatise ainsi le supposé relativisme culturel du leader d’En Marche! au nom de la « diversité des cultures » : « Depuis plusieurs décennies, nos prétendues élites ont abandonné l’idée d’un génie propre de la France. Plus de culture française mais un modèle mondialiste, une sorte de sous-culture mondiale qui vise à rendre les hommes uniformes, à rendre la diversité des cultures du monde anachronique, à ne concevoir les rapports humains qu’en termes marchands. C’est ce qui a pu faire dire à monsieur Macron, décidément bien pressé, trop pressé d’en finir avec mille cinq cents ans d’histoire de France, que la culture française n’existait pas. » 

(...)

Cécile Alduy

Lecture à poursuivre en cliquant ci-dessous

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :