Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

"Lycéens et lycéennes, ne vous trompez pas de combat", par Philippe Torreton...

28 Avril 2017 , Rédigé par L'Obs Publié dans #Education, #Politique

Le comédien s'adresse aux lycéens et étudiants ayant manifesté ce jeudi, contre l'affiche du second tour à la présidentielle.

Lycéens et lycéennes,  

Vous vivez un choc et vous le faites savoir ; vous vivez en 2017 ce que nous, plus anciens, avons vécu en 2002.

Il y a quinze ans, nous étions comme vous choqués et en colère, et nous voulions nous aussi le faire savoir haut et fort. Aujourd'hui, beaucoup d'entre nous ont pris acte d'un Fait National, qui fait front sans personne en face. Excepté vous.

Vous manifestez votre rage d'être ainsi pris en otage, et je vous comprends car se sentir poussé à voter pour quelqu'un que l'on n'a pas choisi, parce que l'on craint un plus grand danger, est énervant et c'est un euphémisme. Je le sais, j'étais comme vous en 2002. Et comme vous, j'en ai marre de voter par défaut. Et pourtant, il faut voter Macron sans hésiter, je reprends les mots de Jean-Luc Mélenchon en 2002 : "Pincez-vous le nez" si vous voulez mais votez Macron, comme on a voté Chirac.

Si je vous interpelle, c'est que, pour moi, ne pas appeler à voter Macron revient à supposer que l'abstention ou voter Le Pen est une possibilité que l'on admet. Il ne sert à rien de tortiller du croupion pour dire que je ne rendrai pas mon vote public, que j'invite à ne pas donner une voix au FN, ce qui est clair s'exprime clairement. Il faut voter Macron et il faut le faire savoir.

Le Front national n'en revient pas du cadeau que lui font certains responsables politiques et syndicaux, Marine le Pen jubile, sa campagne de second tour, commencée d'ailleurs sur les chapeaux de roue, est le signe qu'elle entend bien profiter des bouderies adolescentes de La France insoumise, de la consigne floue de LR, des atermoiements de la CGT et consorts, des appels au boycott ou aux votes nuls.

Leçon d'intransigeance

Oui, gloire à vous lycéennes et lycéens, vous donnez au pays une leçon d'intransigeance, mais il faut appeler à voter Macron. Vous n'êtes pas des politiques, vous n'avez pas de fonds de commerce, vous ne pouvez pas craindre que votre jeunesse s'abîme en appelant à voter Macron. Votre jeunesse est plus forte que cela, votre jeunesse n'a pas de déceptions électives à caresser dans le sens du poil, votre jeunesse n'a rien à marchander, votre jeunesse n'a pas de plan B européen, votre jeunesse n'est pas souverainiste, votre jeunesse en cela est dans le sens de l'histoire. Elle sait que l'Union européenne n'est que le fruit de ce que les présidents français ont signé et approuvé. Votre jeunesse ne veut pas supprimer le football après un mauvais match.

Votre jeunesse n'a aucun gage de pureté à présenter en vitrine, votre jeunesse ne prépare pas les législatives, votre jeunesse n'a que des coups à prendre et un avenir à construire et rien de bien ne peut se construire sur le nationalisme, rien de bien ne peut se construire en se coupant des autres, en rejetant l'étranger, en contrôlant la culture, en refusant la mixité. Essayez d'imaginer deux secondes ce que donnerait une France repliée sur elle-même, ça devient un tout petit pays, un territoire rabougri, une France comme un ongle incarné qui se blesse à chaque pas.

Se taire, c'est voter Le Pen.

Appeler à l'abstention, c'est voter Le Pen.

Appeler à voter blanc, c'est voter Le Pen.

Ne pas donner de consigne de vote, c'est voter Le Pen.

Ne pas dire que l'on va voter Macron, c'est voter Le Pen.

Il n'y a qu'une façon de faire barrage à l'extrême droite, au nationalisme, à la xénophobie, au racisme, à l'antisémitisme, au révisionnisme, au populisme, c'est d'appeler à voter Emmanuel Macron au second tour. Tout le reste est indigne et ne mérite que mépris.

Lycéens et lycéennes, ne vous trompez pas de combat.

Philippe Torreton

Partager cet article

Repost 0