Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

2022... Rendez-vous avec le pire!

25 Avril 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Politique

Résultat de recherche d'images pour "marine le pen"

En 2002, puis lors des élections intermédiaires, puis encore très récemment donc, un "Front Républicain s'est dressé et se dressera - j'espère - pour empêcher la candidate du Front National, Marine Le Pen, d'accéder au pouvoir.

A chaque fois une coalition hétéroclite a vaincu et notre peur s'en est allée. Momentanément car régulièrement elle revient, plus grande. Proportionnelle à la montée inexorable visible sur ces cartes de nos départements, régions et pays toujours un peu plus submergés par la vague brune du parti français d'extrême droite.

A chaque fois les républicains pensent avoir remporté une victoire sur le fascisme. Et pourtant reviennent encore et encore, plus menaçants avec les années, le Front National et ses idées dangereuses, nauséabondes et inapplicables.

A chaque fois, ce sont des français, souvent de classes très moyennes, très défavorisées qui mettent dans l'urne un, cent, mille, dix-mille, cent-mille, un million de bulletins supplémentaires. Et petit à petit s'incruste dans les esprits la possibilité somme toute "acceptable" qu'un jour ce parti pourrait diriger les destinées de 67 millions d'âmes.

On ne refera pas ce coup-là à chaque fois!

En 2002, il a suffi de voir apparaître le visage "diabolique" de Jean-Marie Le Pen sur nos écrans de télévision pour que des millions de français descendent dans la rue afin d'y crier leur "NON AU FN". En marchant. Aujourd'hui, beaucoup de marchent plus que virtuellement dans un parti politique. Diaboliser le Front National de Marine Le Pen, Florian Philippot ou Marion Maréchal Le Pen ne suffit plus à calmer les ardeurs d'une partie importante des électeurs. Cela ne fonctionne plus!

A chaque fois, et à nouveau en 2017, les "républicains" vont remettre le couvercle sur une marmite bouillonnante. Jusqu'à quand abusera-t-on de l'impatience menaçante de français à bout de force?

Si des réponses ne sont pas apportées très rapidement à ces impatiences, 2022 verra l'explosion de la marmite!

Si le gouvernement qui vient se contente de s'endormir sur l'illusoire victoire d'un candidat mal élu car choisi davantage par obligation que par adhésion, s'il attend je-ne-sais quelle inversion de courbes tardant toujours à venir, s'il espère que la conjoncture internationale lui sera favorable, bref s'il attend Godot, il n'aura que les larmes et le sang et pourra baisser son pantalon!

Si la gauche en général et le Parti Socialiste en particulier continuent de "faire comme si" sans privilégier la cohésion autour de femmes et d'hommes neufs, autour d'un idéal résolument DE GAUCHE, l'opposition disparaîtra purement et simplement!

Cinq ans! Il reste cinq ans avant la catastrophe annoncée et assurée si Emmanuel Macron se contente d'appliquer le projet - flou - sur lequel il sera - j'espère - élu.

S'il ne se passe rien, si nos gouvernants souhaitent "que tout change pour que rien ne change", nous devrons honorer le rendez-vous avec le pire!

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :