Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Quand Emmanuel Macron se pique de pédagogie, d'Histoire et... se plante!

9 Mars 2017 , Rédigé par Europe 1 Publié dans #Education, #Histoire, #Macron

Résultat de recherche d'images pour "histoire de france"

Je ne résiste pas au "plaisir" de vous faire prendre connaissance de ce petit morceau d'anthologie:

Sources Europe 1 et France Culture

Le candidat d'En Marche! à la présidentielle a précisé jeudi l'idée qu'il se faisait de l'enseignement de l'Histoire dans les écoles.

Le candidat d'En Marche! à la présidentielle, Emmanuel Macron, a précisé jeudi l'idée qu'il se faisait de l'enseignement de l'Histoire. "Il ne faut pas enseigner l'Histoire comme un bloc de vérités mais essayer d'en donner l'épaisseur" a expliqué Emmanuel Macron sur France Culture, estimant qu'on pouvait "innover sur le plan pédagogique en enseignant pas simplement des dates" mais en donnant "l'accès à des traces de l'Histoire, des manuscrits, en dépliant la capacité à représenter".

(Note du webmaster:

donc pour Monsieur Macron, l'enseignement de l'Histoire se fait encore par l'apprentissage par coeur de dates et qu'il conviendrait donc d' innover en donnant accès à des traces de l'Histoire, des manuscrits, en dépliant la capacité à représenter".

Depuis combien d'années Monsieur Macron n'a-t-il pas mis les pieds dans une salle de classe, notamment dans celle des professeurs d'Histoire/géographie/EMC de ce pays? Le jour où il daignera le faire, il s'apercevra que ce qu'il appelle "innovation" est DEJA pratiqué)

"Roman totalitaire". Au même titre qu'il souhaite "ramener de la complexité" dans le débat politique, Emmanuel Macron a émis l'idée d'enseigner "un roman national" qui ne soit "pas un roman totalitaire, une vérité d'Etat enseignée sans aucun recul". "Beaucoup de candidats à droite et à l'extrême droite utilisent le terme d'identité nationale pour replier la France sur, en quelques sortes, la haine de l'autre, le fantasme d'un passé qui n'a peut être jamais été" a dénoncé le candidat d'En Marche!, qui "croit beaucoup plus au concept d'appartenance à une Nation".

Une "composante de la fierté française". Plutôt que "d'imposer" des programmes d'Histoire, ce qui ne serait selon lui "pas le rôle d'un président de la République", Emmanuel Macron a expliqué concevoir "l'éducation et la culture comme une composante de la fierté française"*. Pour définir l'enseignement de l'Histoire, "le ministre (de l'Éducation nationale) a un rôle important, les enseignants ont un rôle important et il faut un vrai débat pédagogique sur ce sujet" a-t-il plaidé.

* Commentaire du webmaster: ?????????????

"Ce qui est important c'est que, dans l'Histoire, on ait toujours cette part d"herméneutique, mais qu'elle ne vienne pas déconstruire ce rapport... Allez, allons-y puisque c'est un débat qu'il faut lancer, à la vraie identité française"

Emmanuel Macron

La "vraie identité française"?...

Partager cet article

Repost 0