Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Macron et l'Allemagne... Cette dangereuse histoire d'amour...

16 Mars 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Politique, #Macron

Résultat de recherche d'images pour "france allemagne"

Emmanuel Macron ne jure plus que par l'Allemagne. Un "modèle économique" manifestement très inspirant pour le candidat à l'élection présidentielle.

Les médias allemands ne sont pas en reste. Emmanuel Macron est vénéré tel un Messie... Exagération? Jugez par vous-même. C'est hallucinant, à quelques nuances "financières" près:

Cette histoire d'amour entre le candidat de nulle part (Il est piquant de rappeler qu'il fut reproché à François Hollande de manquer d'expérience. Pour mémoire, Emmanuel Macron n'a jamais été élu à rien) et une Allemagne idéalisée ne doit pas nous faire oublier que la patrie d'Angela Merkel, c'est aussi ça:

(...)

Ça peut sembler paradoxal, vu les bons résultats économiques de l'Allemagne : tous les voyants sont au vert pour la locomotive de l'Europe ! C'est quasiment le plein emploi, l'industrie allemande bat des records à l'exportation et les finances publiques sont à l'équilibre. Que rêver de mieux ? Et pourtant, le taux de pauvreté dépasse nettement celui de la France : 17% en Allemagne contre 14% en France selon les derniers chiffres de l'institut Eurostat. L'indicateur pour mesurer la pauvreté, c'est le seuil de pauvreté. Il est fixé le plus souvent à 60% du revenu médian. On devient pauvre en France en dessous de 935 euros de revenus pour une personne seule. Le seuil de pauvreté est de 950 euros en Allemagne. Un seuil élevé, mais qui permet de se comparer avec nos voisins européens.

Pourquoi la pauvreté est-elle plus forte en Allemagne ? Comment ça s'explique ?

En Allemagne, les réformes du marché du travail et des retraites ont été engagées dès les années 2000 par le social-démocrate Gerhard Schroeder, le prédécesseur d’Angela Merkel. Et elles se sont faites au prix de très gros sacrifices. À coup de mini jobs, d’une moindre indemnisation des chômeurs et d'un recours important au temps partiel chez les femmes. Pour sauver le système de retraites, les pensions ont été abaissées. Selon l'OCDE le risque de pauvreté est trois fois plus élevé pour les retraités allemands que français. Quant aux chômeurs allemands, 67% sont exposés au risque de pauvreté, c'est l'un des niveaux les plus élevés d’Europe. Depuis l'an 2000, la pauvreté a clairement progressé outre Rhin, alors qu’en France le taux de pauvreté reste globalement stable. Malgré la crise, la France consacre plus d'un tiers de sa richesse à la protection sociale de ses habitants, elle a réussi à conserver un filet social.

(...)

Voir l'article complet en cliquant ci-dessous:

Il est des histoires d'amour dont il convient d'étudier TOUTES les facettes.

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0