Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

« Il faut réécrire les manuels scolaires en pensant davantage aux animaux »...

11 Mars 2017 , Rédigé par VousNousIls Publié dans #Education

Résultat de recherche d'images pour "chat maine coon"

Jean-Marc Neumann, juriste spécialiste du droit de l’animal, a signé une tribune demandant la création d’un enseignement de l’éthique animale. Il en explique les raisons.

En France, l’éthique animale a figuré durant quarante ans dans les manuels officiels pour l’école primaire (de 1883 à 1923). Aujourd’hui, le rapport aux animaux alimente un débat social. Selon vous, pourquoi paraît-il primordial que l’élève suive un cours d’éthique animale à l’école, qu’est-ce que cela lui apporte concrètement ?

Le thème de l’animal est un support pédagogique permettant de développer la sensibilité de l’élève, de comprendre que l’humain n’est pas seul sur terre et qu’il partage la planète avec d’autres êtres vivants. L’élève apprend également le respect de l’autre sous plusieurs formes (religions, origines, couleurs de peau…) mais aussi le rejet des discriminations arbitraires entre humains et de la violence. Cet enseignement est de nature à apaiser non seulement la relation avec les autres êtres vivants mais également la relation entre humains. Il favorise ainsi chez le futur citoyen le sens des responsabilités et de la coopération.

Vous avez signé une tribune parue le 21 février 2017 dans Libération dans laquelle il est écrit qu’en classe, les animaux « demeurent évoqués sous l’angle de l’espèce », les cours de biologie négligent « les connaissances acquises en éthologie sur les capacités cognitives, les émotions ou la pensée animales » pour ne se concentrer uniquement que sur l’aspect physiologique. Faut-il, selon vous, réécrire les manuels scolaires en donnant davantage de considération aux animaux ?

Oui, absolument ! Il faut repenser totalement cette approche de l’animal. Dans les programmes français, l’animal est étudié sous l’angle de la biodiversité. Mais la biodiversité, ce n’est pas concrètement les animaux, c’est beaucoup plus vaste (plantes, planètes…). De plus, cette biodiversité est évoquée uniquement dans l’intérêt de l’homme dans le but de préserver la planète pour les générations futures, sans penser aux animaux.

Il faut, pour ma part, réécrire les manuels scolaires en pensant davantage aux animaux et en tenant compte des avancées scientifiques qui ont permis d’établir leurs capacités cognitives et leur sensibilité à ressentir de la douleur et à éprouver des émotions. Tout cela n’est pas enseigné et n’apparaît nulle part dans les programmes scolaires ! Je pense donc qu’un enseignement précis sur l’éthique animal doit être intégré dans des cours en sciences de la vie ou en sciences naturelles. Il permettrait d’apprendre aux élèves ce qu’est concrètement un animal, que ce n’est pas une chose, que c’est un être sensible qu’il faut respecter. Cet enseignement serait un élément essentiel pour les amener à une réflexion sur la vie de manière générale et surtout sur une conduite plus respectueuse à l’égard de l’autre. Cette réflexion pourrait déboucher à une interrogation qu’on trouverait, par exemple, dans un cours de philosophie : faut-il accorder des droits aux animaux ?

(...)

Hanane Lynn

Suite et fin en cliquant ci-dessous

Partager cet article

Repost 0