Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Programme Education Macron... Carte scolaire... "Moi, avec la carte scolaire, je n’ai pas le droit de mettre mon gamin à l’école en centre-ville, c’est injuste. Il n’y a plus de petits blonds dans nos écoles"..

25 Février 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Education, #Politique

http://www.letelegramme.fr/france/colleges-ameliorer-la-mixite-sociale-09-11-2015-10841912.php

http://www.letelegramme.fr/france/colleges-ameliorer-la-mixite-sociale-09-11-2015-10841912.php

Extrait de la Revue de Presse des Cahiers Pédagogiques

Présidentielles

Réservé aux abonnés du Figaro : Éducation : « La décision centrale reprend toujours le dessus »Pour Philippe Tournier, secrétaire général du Syndicat des personnels de direction (SNPDEN-Unsa), la thématique de l’autonomie des établissements scolaires est « un grand classique des élections présidentielles ».”

Programme de Macron : ça se précise (et ça commence à déplaire)PROGRAMME MACRON 2017 - Le candidat d’En Marche ! calibre peu à peu son projet. Il compte supprimer 120 000 postes de fonctionnaires.”
“Programme de Macron pour l’éducation

Plus d’autonomie pour les écoles primaires. "Il faut arrêter de saupoudrer et assumer d’y investir de façon différenciée. Il faut donner plus à ceux qui en ont le plus besoin ", explique-t-il aussi, souhaitant pour le pays "une véritable autonomie pédagogique pour les établissements".

Réforme de la carte scolaire. "Moi, avec la carte scolaire, je n’ai pas le droit de mettre mon gamin à l’école en centre-ville, c’est injuste. Il n’y a plus de petits blonds dans nos écoles". Solution pour l’ancien ministre de Manuel Valls : "On doit absolument faire évoluer la carte scolaire".” Très curieux exemple ...

                                ______________________________________

Si la quasi totalité des candidats est d'accord pour instaurer plus de mixité socio-scolaire, je reste dubitatif quant au choix de l'illustration choisie par le candidat "En Marche".

"Il n’y a plus de petits blonds dans nos écoles"

Comme le dit justement Bernard Desclaux, auteur de la revue:

"Très curieux exemple"...

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost 0