Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Laïcité : la fille de Jean Zay dénonce une "instrumentalisation" des idées de son père par le Front national...

16 Février 2017 , Rédigé par France Bleu Orléans Publié dans #Education, #Laïcité

La fille de l'ancien ministre de l'Education et figure nationale et orléanaise Jean Zay accuse Marine Le Pen d'instrumentaliser les propos de son père, assassiné par la milice en 1944. Hélène Mouchard-Zay était l'invitée de France Bleu Orléans ce mercredi à 7h50.

Hélène Mouchard-Zay est vent debout contre Marine Le Pen. La fille de Jean Zay, célèbre ministre de l'Education et défenseur de la laïcité né à Orléans, reproche à la candidate du Front national à la présidentielle de se réapproprier des idées de son père sans tenir compte de leur portée historique. Elle a écrit un texte, intitulé "Elle a osé", contre cette "instrumentalisation". Une "récupération" qu'elle a dénoncé ce mercredi matin sur France Bleu Orléans.

"On connaît le programme de Marine Le Pen depuis longtemps (...) mais qu'elle ose citer le nom de Jean Zay, qui est exactement à l'opposé de tout ce qu'elle représente, ça m'a mise en colère et j'ai écrit ce texte parce que c'est d'un cynisme extraordinaire (...). Elle fait un amalgame. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que cette circulaire est faite contre les gens dont elle est les héritiers."

Dans son programme, la présidente du FN cite une circulaire de Jean Zay sans la replacer dans son contexte. Dans l'article 102 de ce programme, on peut lire : "Faire de l'école ''un asile inviolable où les querelles des hommes n'entrent pas''(Jean Zay), donc en y imposant non seulement la laïcité, mais également la neutralité et la sécurité". Une circulaire de 1936 qui défend la laïcité à l'école, et "qui interdit tout signe politique dans les établissements scolaires", rappelle Hélène Mouchard-Zay, mais surtout une circulaire rédigée "contre les risques de l'extrême droite."

"Plus c'est gros et plus ça passe"

"Cette récupération, cette instrumentalisation de cette circulaire m'a révoltée." Marine Le Pen "ne connaît pas l'histoire et veut maquiller les choses (...) avec un aplomb extraordinaire : plus c'est gros plus ça passe et citer Jean Zay (...), comment ose-t-elle ? "(Par ce texte), j'ai voulu rétablir une vérité historique." En pointant du doigt l'extrême droite, Hélène Mouchard-Zay ajoute en guise de conclusion : "Ce sont ces gens là qui ont assassiné mon père". Jean Zay a été tué par la milice en 1944.

Hélène Mouchard-Zay a reçu le soutien de l'actuelle ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, grande admiratrice de Jean Zay.

Clément Lacaton

Partager cet article

Repost 0