Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Le prédicat?... Une nouveauté?... Diable!...

7 Janvier 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Education, #Predicat

Le prédicat?... Une nouveauté?... Diable!...

Le "prédicat" semble être le nouveau prétexte choisi par les opposants à toutes les réformes - je les appelle génériquement: les "anti-tout" - pour alimenter une polémique dont seul ce pays a le secret.

Au passage, vous remarquerez que les débats tournent toujours autour de la grammaire, de l'allemand, de l'histoire, du grec et du latin... Les disciplines nobles...

La SVT, l'EPS, l'anglais - où pourtant nos élèves ne brillent pas vraiment - ou la physique-chimie, tout le monde s'en contrefiche...

Mais revenons au latin...

Depuis toujours, il réserve une place de choix au "prédicat"... Sans que cela soulève la moindre protestation...

Si la notion est différente en latin comparée au français contemporain, il n'empêche que le terme - "prédicat" - qui semble horrifier quelques commentateurs pathologiques de la "chose scolaire" - toujours les mêmes - est utilisé depuis des lustres. Réservé aux latinistes certes...

Le fait de désormais l'employer aussi en grammaire française devrait rassurer les "classiques". Bien plus que les inquiéter...

Pour rappel: définition du prédicat en français:

Le prédicat est constitué de tous les mots qui n’appartiennent ni au groupe sujet ni au(x) groupe(s) complément(s) de phrase. C’est le groupe construit autour du verbe principal d’une phrase. Il contient donc le verbe principal et tous les éléments qui en dépendent.

Voir aussi ci-dessous

Extrait - afin d'être clair - de leçon de grammaire latine, leçon très traditionnelle:

Prédicat ou esse + attribut

Le prédicat est l'élément verbal affirmant une chose à propos du sujet. Il peut être réalisé par :

- un verbe désignant une action
Romulus ad regem impetum facit (Liv., 1, 5, 7),
"Romulus attaque le roi".

- un verbe désignant un état ou une manière d'être (+ attribut).

Le verbe esse "être", et les verbes assimilés à esse, tels fieri "devenir", uideri "sembler", manere "rester", declarari "être nommé", eligi "être élu", etc.) peuvent se rencontrer avec un attribut, qui spécifie une identité avec le sujet ou une qualité attribuée au sujet.

L'attribut, qui s'accorde éventuellement avec le sujet, peut être réalisé par un nom (ou ses substituts), un adjectif, un infinitif, un adverbe, ou même une proposition relative.
Ira furor breuis est (Hor., Ep., 1, 2, 62),
"La colère est une courte folie".

Docto homini uiuere est cogitare (d'après Cic., Tusc., 5, 111),
"Pour l'homme instruit, vivre, c'est penser".

Sic est uulgus (Cic., Com., 29),
"Le peuple est ainsi fait".

Quae tamen omnia dulciora fiunt moribus bonis (Cic., Sen., 65),
"Tous ces défauts cependant s'adoucissent par de bonnes habitudes".

Consules declarantur M. Tullius et C. Antonius (Sall., Cat., 24, 1),
"M. Tullius et C. Antonius sont nommés consuls".

                            ____________________________________

J'ajoute que, contrairement aux mensonges véhiculés par quelques-uns criant très fort et ayant rubrique ouverte dans des magazines aussi réputés que Télérama ou Le Point, les compléments ne disparaissent pas des programmes en cycle 3 (CM1/CM2/6e).

Enfin si les débats sur l'école pouvaient être recentrés sur les véritables enjeux, tout le monde ne s'en porterait que mieux.

A commencer par nos ELEVES!

Christophe Chartreux

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :