Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

L’orientation dans le programme d’Emmanuel Macron...

31 Janvier 2017 , Rédigé par Bernard Desclaux Publié dans #Education, #Orientation

Afficher l'image d'origine

Je commente ici le discours tenu par Emmanuel Macron lors de son intervention à Lille le 14 janvier 2017. A partir de la 54ème minute de l’enregistrement publié sur Youtube. La thématique de l’orientation et surtout de l’aide à l’orientation apparait à plusieurs endroits, mais semble-t-il de façon dissociée. Il me semble qu’une réflexion d’ensemble serait la bienvenue.

La scène du travail

Plusieurs phénomènes se combinent.

Il ouvre la question par l’idée de la nécessité de rendre moins risqué le désir d’entreprendre afin de développer l’économie[1]. A ce titre il envisage une simplification du droit du travail et surtout de renvoyer au niveau des entreprises l’espace de négociation de manière à ce que « la réalité des entrepreneurs soit plus simple, plus concrète, au réel du quotidien ». Il faudra sans doute que les grands principes définis par la loi soient suffisamment forts et clairs pour éviter un éclatement total de la protection des employés, car l’énoncé de ce projet l’est surtout du côté de l’entrepreneur, avec l’idée que si l’entreprise réussit, cela bénéficie aux employés, automatiquement ( ?). Malheureusement cela ne va pas de soi me semble-t-il. L’entrepreneur n’est pas forcément un « bon »entrepreneur, et il en est de même d’ailleurs pour l’employé. Des mesures techniques financières sont également indiquées que je ne commenterais pas.

Une deuxième idée importante est celle de  la couverture du chômage ouverte à tous, employés et entrepreneurs. Et il ne s’agit pas seulement de finances, mais également de formation. « … je veux que nous ayons une vraie politique de formation continue et de qualification, un vrai service public de la qualification et de la formation tout au long de la vie, c’est cela l’émancipation véritable. » Les évolutions technologiques, la révolution numérique, la transition énergétique modifient les métiers, les qualifications, les emplois. Il s’agit donc « de préparer à tous les âges de la vie nos concitoyens ».  Un « service public de la qualification et de la formation » est donc nécessaire.

Mais faut-il préciser qu’ « après cette formation, chacune et chacun devra prendre l’offre d’emploi qui lui est offerte si elle correspond à ses opportunités. C’est cela mes amis, l’émancipation par le travail, l’émancipation qui nous permettra de rentrer dans ce siècle. » Il me semble que l’on a ici de grandes confusions qui risquent de s’installer entre orientation, insertion, placement… L’autorité dans ce domaine comme dans d’autres s’applique le plus souvent sur les plus faibles, pour leur bien, soi-disant.

(...)

Bernard Desclaux

Le billet complet est à lire en cliquant ci-dessous.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :