Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

PISA - "Les mesures adoptées depuis 2012 par les socialistes vont dans la bonne direction"... OCDE/Gabriela Ramos

8 Décembre 2016 , Rédigé par L'Obs - Caroline Brizard Publié dans #Education, #PISA

leparisien.fr

leparisien.fr

Pisa : voici ce que les pays bien classés ont à nous apprendre
"Les mesures adoptées depuis 2012 par les socialistes vont dans la bonne direction", affirme Gabriela Ramos. (PISA/OCDE 2016)
(...)
# Soutenir les établissements défavorisés

Il faut donc tendre donc vers plus de justice scolaire. Premier objectif, les pays doivent soutenir les élèves et les établissements défavorisés : inciter les professeurs les plus expérimentés à y travailler (alors qu'en France, ce sont les débutants qui font leurs premières armes dans l'éducation prioritaire), renforcer leur formation pour qu'ils sachent comment aborder ces élèves en difficulté, nouer des liens entre l'école et les familles.

Ainsi au Canada (Québec), classé 7e en sciences, il existe depuis 2002 un programme spécifique d'aide aux établissements les plus difficiles de la province, "Agir autrement". Le ministère de l'Education met à disposition des professeurs une base de données permettant l'accès à des pratiques efficaces, il fournit une aide à l'organisation et des subsides supplémentaires à près d'un millier d'écoles primaires et secondaires.      

Deuxième objectif : lutter contre l'échec scolaire. Et ce, dès le plus jeune âge. Là aussi, le développement de l'accueil à l'école des moins de 3 ans issus de milieux défavorisés, tel qu'il a été décidé par la France, est le bienvenu. Pisa recommande aussi un enseignement plus personnalisé, et un accompagnement tout particulier des jeunes susceptibles plus tard d'abandonner leurs études.

# Ne pas négliger la voie professionnelle 

Autre point important, dans beaucoup de pays bien classés, l'enseignement professionnel n'est pas une filière de relégation. Il est valorisé. Ainsi au Royaume-Uni, classé 15e en sciences. Depuis 2008, la commission chargée de l'emploi et des compétences incite les entreprises à intervenir dans le système de formation professionnelle, et promeut les investissements dans les compétences utiles à la croissance. Elle fournit des informations fiables sur le marché du travail et contribue à créer un réservoir de compétences concurrentiel au niveau international.    

# Mieux former les enseignants

Troisième objectif : revaloriser le métier d'enseignant. "Le système éducatif n'est pas meilleur que ses professeurs", pointe Gabriela Ramos. Faut-il le rappeler : les enseignants sont la cheville ouvrière des réformes, ce sont eux qui les appliquent - ou pas. Ils doivent ainsi être bien formés pour maîtriser les évolutions pédagogiques, utiliser les outils numériques et faire face à des classes de plus en plus hétérogènes. 

"Il faut des professeurs qui soient des magiciens", s'exclame-t-elle. De même, le fait de travailler en équipe est associé à de meilleures performances. L'essentiel reste ce qui se passe dans les classes. En sciences, par exemple, mettre l'accent sur l'explication des concepts, et adapter son cours aux besoins des élèves sont deux traits associés à des scores plus élevés, même après la prise en compte du milieu socio-économique. "A Singapour, le numéro un du classement en sciences, le professeur commence toujours par présenter des images et des situations concrètes avant d'aborder les règles abstraites", explique Eric Charbonnier, analyste à la direction de l'éducation et des compétences.

# Privilégier le travail en équipe

De même que les systèmes éducatifs efficaces consultent plus que la moyenne des experts pour améliorer le fonctionnement de leurs établissements, les professeurs bénéficient d'un système de tutorat. A Shanghai (Chine), 9e au classement Pisa en sciences, tous les nouveaux enseignants participent à des ateliers et à des séances d'observation de leurs pairs. Ils analysent des leçons avec des enseignants expérimentés, débattent des techniques d'enseignement, et peuvent voir leur excellence récompensée dans le cadre de concours locaux.

Mais la réussite des pays les mieux classés, même s'il n'y a pas un seul modèle d'excellence, tient aussi à un état d'esprit général. La conseillère spéciale résume :

"Ils se caractérisent par une exigence, une ambition pour l'éducation qui traverse toute la société. Le recrutement des professeurs attire les meilleurs."
Mais cette mobilisation sociale autour de l'éducation ne se décrète pas.

Caroline Brizard

Article complet à retrouver ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :