Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

François Fillon: "la fin de la "caste des pédagogues prétentieux"...

21 Novembre 2016 , Rédigé par L'Obs - Paul Laubacher Publié dans #Politique, #Education

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lr/francois-fillon-dit-la-verite-et-s-en-prend-a-sarkozy-juppe-et-le-maire_1781080.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lr/francois-fillon-dit-la-verite-et-s-en-prend-a-sarkozy-juppe-et-le-maire_1781080.html

Education: la fin de la "caste des pédagogues prétentieux"

François Fillon veut la guerre. Contre qui ? Les "pédagogues prétentieux". C'est ce qu'il a affirmé lors de son dernier meeting :

"L'échec de l'école est lié à l'échec de l'apprentissage des fondamentaux. Ce n'est pas la faute des enseignants. C'est la faute d'une caste de pédagogues prétentieux qui ont imposé des programmes jargonnants et qui ont pris en otage nos enfants au nom d'une idéologie égalitariste"

Alors, François Fillon propose de suspendre les allocations familiales pour les parents d'élèves absentéistes. L'ancien Premier ministre veut supprimer l'interdiction des devoirs à la maison, fixer le début de la scolarité obligatoire à cinq ans.

Il veut réformer la direction des établissements en donnant aux chefs d'établissement des pouvoirs dans la gestion des enseignants. 

Fonction publique : la saignée

Premier objectif de François Fillon : augmenter le temps de travail des fonctionnaires de 35 à 39 heures. Cette augmentation du temps de travail effectif "sera mise en œuvre en un an", fait-il valoir.

"Le passage du temps de travail à 39 heures des trois fonctions publiques proposé dans mon projet permettra à terme de réduire le nombre de postes de fonctionnaires jusqu'à 500.000", assure François Fillon. Gain d'économie, selon l'ultra-libéral : 15 milliards d'euros d'économie .

François Fillon n'aime pas trop les fonctionnaires. "Le statut de la fonction publique sera passé à la paille de fer pour en gommer tous les avantages injustifiés", assure-t-il. Comme "les mises en disponibilité sans justification", "les réintégrations dans leur corps d’origine des fonctionnaires ayant commis des fautes".

(...)

Paul Laubacher

L'article complet est à retrouver en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :