Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Education : de nouvelles conventions pour renforcer le lien entre école et entreprise...

22 Novembre 2016 , Rédigé par Les Echos Publié dans #Education

Education : de nouvelles conventions pour renforcer le lien entre école et entreprise...

La ministre de l’Education va signer ce mardi  des conventions avec la SNCF, Engie, Renault et les gestionnaires de  réseaux de gaz.

Elles n'étaient qu'une vingtaine en 2012, elles sont aujourd'hui 54. Les conventions signées entre l'Education nationale et les entreprises, destinées à renforcer les liens entre école et entreprise, se multiplient, se félicite la ministre de l'Education nationale, dans un entretien aux « Echos » . A l'occasion de la semaine école-entreprise, qui se tient chaque année, Najat Vallaud-Belkacem doit signer ce mardi quatre nouvelles conventions, avec la SNCF, Engie, Renault et les gestionnaires de réseaux de gaz (GRT gaz et GRDF). « Trop d'élèves ont une véritable méconnaissance du monde professionnel et de l'entreprise », regrette-t-elle, estimant qu'il y a « une absolue nécessité de renforcer le lien entreprise-école » pour « préparer les élèves à acquérir les codes et l'expérience qui faciliteront leur insertion professionnelle future ».

Depuis septembre, tous les élèves de la 6e à la terminale suivent ainsi un parcours Avenir qui les oblige à faire une visite d'entreprise, rencontrer un chef d'entreprise ou un salarié invité dans la classe et réaliser un projet tel que la création d'une mini-entreprise. « Jusqu'à présent, ils devaient attendre le stage de 3e pour faire l'expérience du monde professionnel, alors même que cette classe est celle où on leur demande de choisir leur voie pour le lycée », déplore Najat Vallaud-Bel­kacem.

Les élèves qui ont des difficultés à trouver un stage peuvent s'appuyer sur « les 330 pôles de stage », sortes de « brigades constituées au niveau des bassins d'emploi ». Avant d'être lancés dans le grand bain de l'entreprise, les lycéens professionnels bénéficient par ailleurs depuis septembre d'une semaine de préparation. L'objectif est aussi de leur faire découvrir des métiers porteurs d'avenir qu'ils retrouveront dans la nouvelle cartographie des formations professionnelles à la rentrée 2017 : 500 nouvelles formations sont tournées vers les métiers où la France estime manquer de main-d'oeuvre. D'autres, jugées trop bouchées en termes d'insertion, devraient fermer progressivement.

Les entreprises, qui s'engagent via ces conventions à accueillir des stagiaires, y trouvent leur compte, estime encore la ministre, car « elles ont besoin d'un vivier stable et sûr de recrutement ». Il faut « donner envie [aux élèves] de devenir entrepreneur » et leur permettre de « prendre conscience des valeurs positives de l'entreprise », vante le ministère de l'Education sur son site Web.

(...)

Marie-Christine Corbier, Les Echos

Suite et fin ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :